Printed From:

Médicaments: les précautions à prendre
pour la sécurité des enfants

Médicaments : les précautions à prendre pour la sécurité des enfants

Les médicaments utilisables chez l’enfant ont une présentation particulière, dite pédiatrique. Pour garantir la sécurité des enfants, il est important de choisir la forme galénique adaptée à l’âge, de respecter les posologies recommandées et de contrôler l’accès aux médicaments.

Choisir la forme galénique adaptée

  • Les formes liquides sont les plus adaptées.
  • Les formes solides (comprimés et gélules) ne doivent pas être administrées chez les enfants de moins de 6 ans.
  • Les suppositoires ne sont à utiliser qu’en dernier ressort car il y a un risque d’irritation rectale. Ils sont éventuellement utiles en cas de vomissements.

Respecter les dosages

Une étude réalisée au États-Unis a montré qu’un enfant de moins de 6 ans est victime d’une erreur de dosage d’un médicament toutes les 8 minutes. Il s’agit le plus souvent d’une mauvaise interprétation de la dose par les parents. Dans la majorité des cas, il s’agit heureusement de surdosages légers, sans conséquences graves. Une fois sur quatre, le médicament a été donné 2 fois par erreur car les parents avaient oublié qu’ils l’avaient donné.

Une des difficultés majeures chez l’enfant est le fait que la dose dépend du poids, ce qui nécessite un calcul de la dose. Avant chaque utilisation, il faut relire la posologie indiquée sur la notice : dose par prise et délai entre les prises.

Afin de délivrer la dose exacte, sans sous-dosage ni surdosage, il faut utiliser correctement le dispositif d’administration fourni dans la boîte du médicament : seringue orale, pipette, cuillère-mesure, compte-goutte. Ce dispositif est conçu uniquement pour le médicament pour lequel il a été délivré. Il faut respecter les règles suivantes :

  • Gardez toujours le dispositif d’administration dans la boîte du médicament associé pour ne pas le mélanger à un autre
  • En cas de perte du dispositif ou de doute sur son utilisation, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin
  • Lisez toujours attentivement la notice du médicament, elle contient des informations importantes pour l’utilisation des dispositifs d’administration

En cas d’intoxication médicamenteuse, évaluer la quantité absorbée

Il est souvent difficile d’évaluer la quantité de produit potentiellement toxique avalée sous forme liquide. Des scientifiques ont montré que la quantité absorbée par des enfants de 1,5 ans à 4,5 ans en une seule gorgée est en moyenne de 9 millilitres. À cet âge, l’enfant consomme rarement en plusieurs fois un produit potentiellement toxique et il ne boit que difficilement à la bouteille. Pour certains médicaments, les formes liquides ont été bien adaptées au risque. En effet, certains flacons de sirops sont munis d’un bouchon sécurisé, ne pouvant être ouvert par un enfant en bas âge.

Les médicaments destinés aux enfants sont rarement mortels après absorption d’une seule gorgée ou d’un seul comprimé. En revanche, la prise d’un seul comprimé pour adulte peut, dans certains cas, être mortelle chez les petits.

Contrôler l’accès des enfants aux médicaments

Les enfants, curieux par nature, aiment découvrir le monde, y compris le logement dans lequel ils vivent. Quelques conseils pour limiter les risques :

  • Conserver les médicaments en lieu sûr : les médicaments doivent être stockés dans une armoire verrouillée, hors de la portée et de la vue des enfants. Penser que les enfants peuvent « fouiner » et trouver des médicaments là où ils sont temporairement rangés (par exemple dans un sac). Attention aussi aux médicaments des invités.
  • Ne jamais laisser l’enfant prendre seul son médicament. Le médicament doit être pris sous le contrôle d’un adulte.
  • Conserver les médicaments dans leur emballage d’origine, pour ne pas les confondre.
  • Ne pas laisser les médicaments à la portée des enfants, même pendant quelques instants, par exemple pour répondre à un appel téléphonique ou pour ouvrir la porte.
  • Ne pas jeter des médicaments à la poubelle ou dans une corbeille où les enfants pourraient les récupérer. De plus, les médicaments périmés doivent toujours être rapportés à la pharmacie, pour protéger l’environnement.
  • Ne jamais comparer les médicaments à des friandises.
  • Noter le numéro de téléphone du centre antipoison le plus proche de chez vous dans le répertoire téléphonique utilisé à votre domicile et dans celui de votre téléphone portable.

Références

  1. Smith MD et al. Out-of-hospital medication errors among young children in the United States, 2002-2012. Pediatrics 2014;134:867-76.
  2. Agence Nationale de sécurité du Médicament (ANSM). Ne vous mélangez pas les pipettes.
    http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/005b953973b0d3435ea5d790b4fbe641.pdf (consulté le 9 novembre 2015)
  3. Kuster A et al. Nouvelles intoxications de l’enfant. Arch Pediatr 2004;11:689-91.